Masques feuilles Masques écorce Masques fibres Masques paille Masques tissu


Webstyle produced NavBar

La 14e édition du FESTIMA se tiendra du 24 février au 3 mars 2018 à Dédougou.

TOURNES DU MCT : Le siège de l’ASAMA visité

Dans le cadre de ses tournés pour rencontrer les acteurs culturels, le ministre de la Culture et du Tourisme, Jean Claude Dioma, a rendu visite à l’ASAMA. C’était le samedi 11 juillet au siège de la structure faitière du Festima. Pour l’occasion, l’association n’a pas tari de lui soumettre des doléances.

JPEG - 70.2 ko
Le MCT (à g.) recevant un présent des mains du SEA
L’association pour la sauvegarde des masques(ASAMA), dont le siège est à Dédougou, a reçu la visite du ministre Dioma. Cette visite a permis à ce dernier et à sa délégation de prendre connaissance des conditions de fonctionnement de l’association, d’avoir une idée sur l’état de préparation de la 13e édition du Festima, mais aussi écouter les différentes doléances.

Apres la visite les locaux qui abritent le siège, le Secrétaire exécutif de l’Asama, Tankien Dayo, a pris la parole au nom de tous les membres pour souhaiter le bienvenu au ministre et à sa délégation. Il confie que c’est la première fois depuis les 20 ans d’existence de l’association qu’un ministre de tutelle leur rend visite. La question d’actualité du moment est l’organisation de la 13e édition du Festival international des masques de Dédougou (FESTIMA) qui est prévu pour se tenir du 27 février au 5 mars 2016, avec pour thème « créer les infrastructures de sauvegarde du masque » ajout-il.

Lors de cette édition qui coïncide avec les 20 ans de l’Asama et du Festima, un certain nombre d’innovations seront faites, selon monsieur Dayo. Il s’agit essentiellement d’une grande parade de masques qui sillonnera la ville de Dédougou.

Ensuite des prix pour la sauvegarde du masque, pour la sauvegarde de l’environnement du masque, pour l’engagement de personnes pour la sauvegarde des masques et pour la documentation sur le masque qui s’adresse aux chercheurs. « Comme projet nous avons la poursuite de l’aménagement du centre d’interprétation sur le masque qui nous permettra d’exposer les copies de masques dans leur ensemble », confie-t-il. Tout en encourageant le ministre pour ce qu’il fait déjà pour la culture, le Secrétaire exécutif de l’Asama, a formulé le vœu de voir le ministère accompagner l’association dans sa quête permanente.

Quant au ministre Dioma, il a encouragé les membres de l’Asama pour leur combat qui est la sauvegarde du masque. Il affirme que : « Il y a très peu d’association qui travaille dans le domaine du patrimoine culturel pur. L’initiative de reconnaitre les efforts des personnes qui se battent pour la sauvegarde du masque est très bonne. Je vous encourage pour la mise en œuvre effective du centre d’interprétation sur le masque qui servira pour la recherche ». Le ministre a rassuré que la demande introduite est entre de bonne mains et que le festima est éligible dans le nombre de festival mature dans notre pays, donc il y aura toujours un soutien ne serais ce que moral de sa part et de son département. Il a invité l’association à leur prêter mains forte pour l’identification des trésors humains vivant afin que ces derniers puissent transmettre leur savoir aux plus jeunes.

Vidéos Témoignages d'un festivalier Réseaux sociaux
  Témoignage

VIII. FESTIMA 2014, témoignage suite...

 

Copyright FESTIMA 2015